Top 10 des trucs qui nous rendaient complètement maboules quand on était mômes

Quand j’étais môme y’avait pas mal de trucs qui me rendaient complètement maboule. En dehors des catalogues de jouets à Noël qui me faisaient littéralement péter une durite. Avec une nette préférence pour celui des galeries Lafayette en format carré avec ses pages brillantes et épaisses. La foire de l’Esplanade à Grenoble (officiellement appelée la foire des rameaux) où j’ai dépensé des centaines de francs aux machines à pinces pour tenter d’attraper une montre de merde à 5 balles.

Capture d’écran 2015-10-30 à 22.20.34

Sans oublier les machines qui poussaient des pièces qui se barraient sur les côtés.

Capture d’écran 2015-10-30 à 22.22.13

J’aurais aussi pu tuer ma mère pour avoir une collec de portes-monnaie devant lesquels je bavais chez le marchand de journaux

Capture d’écran 2015-10-30 à 13.53.15

Bref, quand j’étais môme je crois que je vivais dans un état d’hystérie permanent.Voici donc le Top 10 des trucs qui nous rendaient complètement maboules quand on était mômes.

1- Les cornets surprises

 

Capture d’écran 2015-10-30 à 13.51.09

Remplis à 90 % par du papier journal et à 10% par des merdes sans nom. Un vrai bonheur. Y’en avait à la boulangerie et chez le marchand de journaux. Je crois que c’est de là que date ma fascination pour le mot « surprise ». Le mot le plus magique du monde.

2- Les Gommettes

Capture d’écran 2015-10-30 à 13.51.24

J’avoue. Je pouvais péter un cable pour une pochette de gommettes.

3- Les parapluies dans les coupes de glace

Capture d’écran 2015-10-30 à 21.54.09

A la cafétéria Casino où on allait le dimanche, y’en avait toujours dans les coupes de glace. C’était comme des trésors avec une durée de vie estimée à 10 minutes max.

4- Les petites cuillères à glace en plastique

Capture d’écran 2015-10-30 à 13.52.09

Ouais ouais. Je sais. Tu me filais un parapluie de merde en papier et une cuillère à glace et c’était la syncope assurée. Pin Pon Pin Pon.

5- Les nains de merde sur la bûche de noël 

Capture d’écran 2015-10-30 à 21.59.44

Tous les ans à Noël avec mes cousins on se battait pour avoir les nains sur la buche alors qu’on touchait pas à la buche. Faut dire qu’au moment où mes grands parents faisaient péter la buche, ça devait faire 10 heures qu’on était à table. Et qu’on était à deux doigts de la fameuse « crise de foie » pour s’être bourrés de cacahuètes et de papillotes en loucedé.

6- Les Feux sur les gâteaux

Capture d’écran 2015-10-30 à 13.52.22

T’alllumais ça et ça crépitait, ça pétait en même temps que ma mère braillait que fallait pas toucher parce que c’était dangereux et que la dernière fois on avait foutu le feu à la nappe avec ces conneries.

7- Les masques de Carnaval en plastique

Capture d’écran 2015-10-30 à 13.51.42

J’étais incapable de choisir. Je les voulais tous. C’était génial. L’élastique te serrait la tronche et tu crevais de chaud en dessous.

8- Les décalcomanies

Capture d’écran 2015-10-30 à 13.51.16

Avec ma délicatesse légendaire j’ai troué mille fois le papier avec mon stylo bille ou mon crayon à papier. Et avec ma délicatesse légendaire je décollais trois fois trop tôt du coup ça virait souvent au carnage.

9- Les bonbons en tube de rouge à lèvres

Capture d’écran 2015-10-30 à 21.57.41

On les léchait et après on se les passait sur les lèvres pour faire genre c’est du rouge à lèvres. Ca piquait du coup à la commissure. Sans oublier ceux qui faisaient sifflet.

Capture d’écran 2015-10-30 à 13.51.54

10- Ces critériums sublimes 

Capture d’écran 2015-10-30 à 13.52.54

Je crois que si on m’en offre un aujourd’hui, je pourrais encore péter un cable. Et si c’est la pochette complète comme sur la photo, je tombe dans les pommes direct.